Mind bending illusions d'optique
Source: Pixabay

Ses derniers temps vous avez peut-être vu sur Instagram, Twitter ou autres réseaux sociaux des photographies du développeur d’outil de traitement d’images Øvynd Kolås. Ses photos qui sont à la fois en noir et blanc et colorées ont rendu la sphère internet aussi folle que lorsqu’un joueur gagne le jackpot sur un casino en ligne 

Et ça se comprend. Après tout, ces photographies en noir et blanc divisent le monde en deux camps : ceux qui voient des photos en noir et blanc avec des lignes colorées et ceux à qui les photos paraissent en couleur.

Pour créer son illusion, Kolås a manipulé des photos en noir et blanc sur lesquels il a posé des lignes, points ou carreaux colorés et très saturées. Cette expérience visuelle trompe votre cerveau et lui fait croire qu’il a devant lui une photo polychrome.

Évidemment la première question que l’on se pose quand on réalise que la photo n’est pas réellement en couleur, c’est Pourquoi mon cerveau ne voit pas la réalité ?

Est-ce blanc et noir ou couleur?
Source: Sky News

Pourquoi voit-on les couleurs ?

Mais avant de pouvoir répondre à cette question, il faut d’abord comprendre comment notre cerveau interprète ce qu’il voit et est capable de nous faire percevoir des couleurs.

Petit cours de science. La lumière est une onde électromagnétique qui nous permet de discerner les couleurs. Chaque couleur correspond à une longueur d’ondes précise de la lumière. Chez l’humain, les yeux peuvent distinguer des couleurs dont les ondes sont entre 380 et 700 nm environ (Preservez-sa-vue).

En interagissant avec différentes surfaces, la lumière réagit différemment, nous permettant de distinguer les couleurs de 4 façons : par absorption, diffusion, réfraction ou diffraction.

Si on s’intéresse par exemple au cas de l’absorption, on peut remarquer que la lumière peut être partiellement absorbé par la surface. Lorsqu’une surface est blanche, la lumière sera presque entièrement réfléchie, si elle est noire, la lumière sera majoritairement absorbé – ce qui explique aussi que les surfaces noires absorbent plus la chaleur.

Jusque-là, vous me suivez ? Alors comment nos yeux interprètent-ils ces ondes électromagnétiques ?

Dans notre rétine, nous avons deux types de photorécepteurs qui envoient des informations via notre nerf optique à notre cerveau : les batônnets et les cônes. Les premiers nous permettent de voir quand la luminosité est faible et de distinguer les détails. Les seconds sont beaucoup moins nombreux et sont en charge de la vision diurne et des couleurs.

Et si vous vous demandez pourquoi certaine personnes, atteintes de daltonisme, ne peuvent pas discerner les couleurs, c’est tout simplement car il leur manque certains cônes ou que ceux-ci sont dysfonctionnels.

Les petits points composent les couleurs en utilisant les longueurs d'onde.
Source: Pinterest

Que se passe-t-il dans notre cerveau ?

Alors, que l’on comprend mieux comment notre cerveau discerne les couleurs, revenons-en aux illusions d’optiques.

Comme vous le savez surement, nos yeux observent notre environnement et cette image est transmise par message codée à notre cerveau qui l’analyse point par point. Comme les yeux transmettent une énorme quantité d’informations, le cerveau les traites et identifie les signaux les plus pertinent. Ce que l’on voit dépend donc de notre perception d’une situation.

Mais parfois, le cerveau se trompe en analysant les informations ce qui peut donner des situations assez cocasses. Regardez l’illusion de Ponzo ci-dessous.

Pensez vous que les deux lignes jaunes font la même taille ? Malgré ce que nos yeux nous laissent imaginer, ces deux traits ont exactement la même longueur. La raison pour laquelle votre cerveau vous fait croire que le trait du dessus est plus grand, est que l’inclinaison des traits verticaux lui fait croire que le haut de l’image est plus éloigné que le bas. En incluant les principes de la perspective à l’image, le cerveau s’embrouille et perçoit le trait du dessous comme étant plus petit.

Il existe de nombreux autres types d’illusions d’optiques dont celles réalisées par Øvynd Kolås. L’illusion qu’il a créée est causé par le traitement des informations chromatiques et de luminance. En effet, les yeux sont plus sensibles aux changements de contrastes lumineux que de couleurs.

C’est-à-dire que lorsque le cerveau analyse les photographies de Kolås, il est capable de recréer les informations manquantes sur les photographies. Il le fait en utilisant les données qu’il possède soit des lignes, des carreaux ou des points de couleurs qu’il transpose aux informations réelles.

Face au succès de son expérience, le développeur a aussi eu l’idée de décolorisé et appliqué des motifs de couleurs sur une vidéo qui est elle aussi très impressionnante à regarder.

Alors qu’en pensez-vous ? Lorsque vous regardez les photographies de Øvynd Kolås, votre cerveau vous fait-il percevoir une image colorée ou êtes-vous trop capables de discerner la supercherie mise en place par l’illusionniste ?