Dylan McWilliams
Source : Kansas.com

Cette histoire incroyable est arrivée au jeune Dylan McWilliams, un américain âgé de 20 ans vivant au Colorado. En l’espace de 4 ans, le pauvre a subi les attaques de trois animaux différents : un crotale, un ours et un requin !

Les crocs venimeux d’un crotale

Cet enchaînement malheureux d’attaques d’animaux commence par celle qui peut paraître la moins spectaculaire. Bien que pourtant potentiellement mortelle.

C’est lors d’une randonnée dans l’État américain de l’Utah que Dylan a connu cette première mésaventure. Alors âgé de 17 ans, le jeune homme explique que cela est arrivé alors qu’il marchait tranquillement sur un sentier poussiéreux.

Alors qu’il pensait avoir heurté du pied un petit cactus, ses yeux trouvèrent tout autre chose au sol. C’était un serpent à sonnette, enroulé sur lui-même. Et les piqûres qu’il venait de ressentir n’étaient en réalité pas dues aux épines d’un cactus, mais bel et bien à une morsure venimeuse du crotale !

Mais Dylan ne s’est pas laissé démonter, il n’alla même à l’hôpital car la morsure était « sèche », comme il l’explique. Grâce à son grand-père, il a appris diverses connaissances et techniques de survie dans la nature. Comme Dylan l’indique, sa blessure présentait peu de liquide venimeux infiltré par les crocs du crotale. En effet, comme pour la plupart des attaques de défense, les serpents préfèrent se contenter de mordre la menace, et garder ainsi leur venin pour neutraliser leurs proies et se nourrir.

Notre jeune ami en a tout de même été malade pendant quelques jours, même si l’on peut dire qu’il a été chanceux lors de cette première rencontre imprévue.

Black Bear
Source : Wikipedia

La tête entre les mâchoires d’un ours

La suite de cette « saga » de morsures est survenue en juillet 2017. Dylan faisait du camping dans un camp d’été du Colorado, quand il s’est brusquement réveillé vers 4 heures du matin. L’espace d’un instant, il a dû croire qu’il était encore en plein cauchemar, mais non : un ours noir était réellement venu attraper le sommet de son crâne entre ses mâchoires !

Alors que l’ours commençait à le trainer en arrière, le jeune homme a encore eu le bon réflexe. Malgré sa tête coincée entre les dents de l’ours, Dylan se défendit autant qu’il le pouvait, en essayant de frapper les yeux de l’animal.

L’ours finit par abandonner sa proie, non sans la piétiner au passage en partant. L’ours mâle de 136 kg fut retrouvé le lendemain. Après s’être assuré par des analyses que le sang sur ses griffes était bien celui de Dylan, les autorités du parc décidèrent de l’abattre, car l’ours aurait continué à considérer les humains comme des proies.

Quant à Dylan, neuf agrafes à l’arrière de sa tête ont été nécessaires pour refermer ses blessures. Lui laissant des cicatrices et une douleur encore rémanente lorsqu’il les touche.

La jambe prise dans la gueule d’un requin

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car ce jeune amoureux de la nature et du plein air est également un fan de surf.

Alors que Dylan profitait des vagues du Pacifique à Hawaï, un matin d’avril 2018, il fit une autre rencontre malheureuse.

Le jeune homme faisait du bodyboard au large de l’île de Kauai quand il sentit soudain une vive douleur à la jambe : il s’aperçut vite ensuite qu’un grand requin nageait juste en dessous de lui, et qu’il venait de le mordre !

Le requin continuant de tourner à sa proximité, Dylan tenta de lui asséner des coups de pied sur le museau. Il dit avoir réussi à le toucher au moins une fois, avant de nager précipitamment vers le rivage.

 

Et si vous pensez également qu’on peut avoir de la chance en toute circonstance, pensez à venir jouer au casino en ligne du River Belle Casino !

mega moolah slot

 

Alors qu’il parcourait les 30 mètres qui le séparait de la plage, le jeune homme ne savait pas à cet instant s’il avait perdu une partie de sa jambe dans l’attaque. Mais, la traînée de sang qu’il laissait dans son sillage l’incitait à nager aussi vite qu’il pouvait.

Heureusement, une passante l’a aperçu sortant de l’eau, ensanglanté, et a immédiatement appelé les secours. D’après les marques de dents laissées sur la jambe de Dylan, on pense que le requin devait être un requin-tigre d’au moins 2 mètres.

L’animal n’avait pas arraché de morceaux de chair, mais avait tout de même laissé une belle entaille sur la jambe du jeune homme, nécessitant sept points de suture.

Philosophe malgré ses mésaventures

Cet amoureux des sports outdoor et du milieu naturel n’en a pas pour autant voulu à la nature et ses habitants. Comme il l’explique avec beaucoup de sagesse, Dylan a toujours aimé les animaux. Le jeune homme considère qu’il a juste été au mauvais endroit au mauvais moment. Il estime même que, dans sa malchance, il a finalement eu de la chance d’être toujours en vie, et en un seul morceau !